Sélectionner une page

Le 21 janvier 2021 

Afin de mieux soutenir ses membres visés par des plaintes étudiantes de nature pédagogique, le SEECO a demandé à la Direction du Cégep de l’Outaouais d’en obtenir copie dès qu’elles sont envoyées de façon officielle, comme c’est le cas pour l’Association étudiante (AGÉÉCO). 

Après un premier refus, la Direction a préféré demander un avis juridique à la Fédération des cégeps : cet avis a soulevé la question des enjeux de confidentialité liés à cette demande. La Direction doit donc revoir la question de la transmission des plaintes en conformité avec les exigences de confidentialité. Tout comme le SEECO, la Direction souhaite cependant que des discussions aient lieu entre toutes les instances afin de trouver un terrain d’entente concernant le problème de confidentialité. D’ici là, la procédure habituelle est donc toujours en vigueur. 

Par ailleurs, le SEECO croit que l’appel de l’association étudiante à garder les caméras fermées pendant les cours ne peut que nuire à la relation pédagogique, dans un contexte d’enseignement en mode non présentiel souvent difficile pour toute la communauté collégiale.  

L’invitation à la discussion lancée par le Syndicat à l’Association étudiante est toujours en vigueur.