Sélectionner une page

L’Assemblée générale du SEECO a résolu, en novembre 2017, de boycotter la CÉEC. Celle-ci constitue un mécanisme bureaucratique non nécessaire qui gruge des ressources humaines et financières indispensables qui pourraient être investies dans l’éducation même plutôt que dans l’évaluation de ses mécanismes d’évaluation. De plus, ce mécanisme est axé sur la reddition de compte et l’atteinte de résultats, ce qui contrevient à l’autonomie professionnelle des départements et autres instances où siègent les experts disciplinaires que nous sommes.

L’Exécutif du SEECO a rencontré la CÉEC afin de lui faire part des raisons derrière notre position.

Nous vous invitons à lire la lettre adressée à la CÉEC :